Qu’est-ce que le chimérisme ? L’essentiel à savoir

Qu’est-ce que le chimérisme ? L’essentiel à savoir

On est loin de la mythologie grecque, les êtres chimères existent réellement même s’ils sont très rarissimes. Dans l’esprit scientifique, le chimérisme constitue un mystère à beaucoup d’égards. Voyons ensemble ce qu’est cette mutation génétique.

Comprendre le concept du chimérisme

Les fables grecques représentent une chimère par un animal constitué d’une tête de lion, d’un corps de chèvre,  et d’une queue de serpent. Au préalable, le concept du chimérisme relevait exclusivement du domaine végétal avant d’être associé à l’Homme suite aux avancées scientifiques en génétique. Généralement le processus de mutation s’enclenche prématurément, au tout début d’une grossesse gémellaire. Les chimères sont dotées d’une anatomie très particulière. Dans le contexte organique, l’organe dont est faite la chimère renferme des cellules non homogènes étant donné la pluralité de leurs souches.

Quelles sont les techniques d’analyse du chimérisme ?

Au fil du temps, différents procédés ont été élaborés pour effectuer une étude adéquate de l’anomalie. Ces techniques sont principalement du ressort de la biologie moléculaire. Parmi elles :

  • Le Short Tandem Repeats (STR)
  • La PCR en temps réel (Q-PCR)
  • L’association PCR et séquençage des générations récentes
  • La PCR digitale

Quelles sont les causes du chimérisme ?

Les causes du chimérisme sont diverses. En premier lieu, on mentionne la cause Tétragamétique. Cela est caractérisé par la fécondation de deux différents ovules qui ont fusionné ensemble. En second lieu,  le microchimérisme. Dans ce cas de figure, le système circulatoire maternelle assimile les cavités souches. Après cette insertion, ces dernières s’ancrent dans les tissus et s’installent. En troisième lieu, il y a le cas du jumeau. Les deux germes s’échangent des données chromosomiques qui leur sont au départ propres. Cette transmission rend alors possible le doublage des brins d’ADN chez le nouveau-né.

Par ailleurs, il y aussi la post-transplantation.  Vous êtes en présence de cette cause lorsqu’une personne se voit transfuser du sang ou subit une transplantation d’organe. Les cellules du receveur et ceux du donneur cohabitent conjointement. Il faut noter que le corps de certains individus arrive à s’harmoniser parfaitement avec les alvéoles voisines.

Quelles sont les différentes formes du chimérisme ?

Quand ce concept est évoqué, il faut savoir qu’il n’existe pas un seul ou standard cas de chimérisme. Ainsi les spécificités sont déterminées uniquement après des tests et expériences effectués par le spécialiste. Ceci étant, on distingue le :

  • Chimérisme génétique
  • Chimérisme Tetragamet
  • Chimérisme biologique
  • Chimérisme sanguin
  • Chimérisme érythrocytaire incomplet
  • Chimérisme post-transfusionnel

Quelles sont les conséquences qui résultent du chimérisme ?

Le risque principal auquel vous expose cette maladie a rapport aux changements non maitrisés dans l’organisme humain. À cause de cette anomalie,  des problèmes judiciaires nécessitants des tests d’ADN subviennent. Une paternité peut être facilement remise en cause, des cas mineurs d’infertilités sont également enregistrés dans les hôpitaux.

En outre, la présence de deux codes génétiques au sein du même individu n’est pas sans conséquence sur l’apparence physique. Ainsi on retrouve des enfants possédants des yeux de différentes de couleurs ou différents types de peaux. On note parfois aussi, un surplus de membres chez certaines personnes.

Suite à la complexité de la synthèse biologique des porteurs de la mutation, il est difficile de leur faire subir certaines opérations chirurgicales. Il s’agit notamment des greffes d’organes, des transfusions sanguines ou toutes autres transplantations. Du fait de cette discordance entre le receveur et les éventuels donneurs, beaucoup de zones d’ombres subsistent.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.